Apple met l’intelligence artificielle à votre service

Ce soir, Apple a présenté les nouvelles versions de iOS, tvOS, watchOS et macOS.

Un grand pas a été franchi grâce à un nouveau système d’intelligence artificielle.

Hey, Siri!

Nous sommes nombreux à utiliser Siri au quotidien, pour des tâches assez simples (prendre un RDV, passer un appel, dicter un SMS, effectuer un rappel, etc)

Cette intelligence est « partagée » avec le monde entier.

Le côté pratique : l’enrichissement du vocabulaire, l’apprentissage du langage (accents, etc) est rapide.

Le côté « dommage » : on ne peut traiter que de sujets communs, Apple ne s’amusant pas à récupérer vos informations personnelles.

L’IA respectueuse de la vie privée

Une intelligence artificielle, c’est top. Ça fait des choses à votre place et ça ouvre le champ des possibles.

Mais, aujourd’hui, on a droit – au choix – soit à la confidentialité, soit à l’intelligence artificielle.

Apple a su intégrer, grâce à de véritables prouesses techniques, l’intelligence artificielle directement au coeur du smartphone : vie privée et innovation sont donc compatibles.

Les réseaux de neurones artificiels

Le réseau de neurones est une technique d’apprentissage qui s’inspire des neurones biologiques.

En gros, il s’agit d’un système multi-couches dans lequel les entrées des uns communiquent avec les sorties des autres.

Chaque couche est composée de neurones. Ce sont les neurones qui communiquent entre eux.

Le principe des synapse est bien évidemment totalement imité.

Ensuite, on retrouve les phases de mémorisation et de généralisation.

Voilà pour le fonctionnement dans les grandes lignes

L’approche choisie par Apple

Apple utilise l’approche des réseaux de neurones récurrents (RNN) et en particulier l’architecture de mémoire à court et long terme (LSTM) qui est associée aux techniques d’apprentissage profond (deep learning).

Cette approche a l’avantage d’exploiter les statistiques pour optimiser les performances.

Une API accessible aux développeurs

Les développeurs peuvent utiliser la nouvelle API d’Apple (BNNS) permettant d’exploiter les réseaux de neurones de manière assez basique au sein de leurs propres applications sur iOS, macOS et tvOS.

Il s’agit d’une API d’inférence : elle ne s’occupe pas de l’apprentissage initial mais se base sur des neurones déjà en place.

L’avantage de cette API est qu’elle est optimisée pour les CPU de chaque plateforme.

Cette API est clairement destinée à l’usage de l’apprentissage d’images. Ce qui a été mis en avant par Apple au travers de sa nouvelle app Photos.

SiriKit : Siri accessible aux développeurs

Là, c’est beaucoup plus simple à appréhender et lié à l’IA de bien plus loin.

SiriKit permet d’utiliser Siri pour interagir avec les applications externes.

Il est possible de demander à Siri :

  • d’effectuer un appel audio ou vidéo avec telle ou telle app (via Skype ou Hangout)
  • d’envoyer un message (via WhatsApp ou Slack)
  • de payer (via PayPal ou Coinbase)
  • de rechercher des photos (dans Instagram ou autre)
  • d’effectuer des entrainements (Yoga, Crossfit, Jogging ou autre)
  • de réserver des choses. (resto, ciné, taxi)

Ce qui est déjà pas mal !

L’application Plans utilisera également ce procédé. Avec une interface personnalisable.

Conclusion

Ceci est un aperçu de ce que proposent les nouveaux OS de chez Apple en matière d’intelligence artificielle.

L’exemple le plus flagrant est l’app Photos qui est capable de reconnaître des visages, des objets, des lieux… tout en conservant la confidentialité de vos données.

Suite au prochain épisode !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s