Protégez et sauvegardez votre ordinateur

Vous avez un bel ordinateur avec plein de documents précieux.

Vous repoussez sans cesse l’échéance de la mise à jour, vous disant que vous avez le temps. Et un jour, c’est le drame : l’ordinateur tombe en panne, ou bien il est perdu / volé. Bref : des années de travail anéanties pour quelques négligences.

Cet article est fait pour vous prémunir, sans vous casser la tête, d’une situation désastreuse.

Je considère que vous utilisez Windows 10 ou OS X 10 (Yosemite) minimum.

Protéger l’accès à votre réseau

Tout commence par là : si votre ordinateur possède des portes ouvertes vers le réseau (partage de fichiers par exemple) et si votre réseau (notamment en WiFi) n’est pas spécialement protégé, tout le monde peut accéder à vos données.

Protéger l’accès à votre ordinateur

La protection de l’accès à votre ordinateur permet d’éviter qu’un individu puisse ouvrir une session sur votre ordinateur.

Tout accès à vos données nécessitera déjà un peu de technicité.

Windows

Utilisez votre compte Microsoft pour vous identifier. Cela permet de lier vos données et faciliter la configuration. L’idéal est d’utiliser l’authentification à 2 facteurs : en cas de blocage, votre smartphone sera nécessaire pour débloquer votre ordinateur.

OS X

Sur Mac, le procédé est similaire. L’idée est de lier votre compte Apple à votre session utilisateur. Évidemment, je vous recommande d’utiliser l’authentification à 2 facteurs qui sécurisera efficacement l’accès.

De plus, penser à aller dans les réglages iCloud pour activer « Localiser mon Mac ». Avec cette technique, votre Mac pourra être localisé (via WiFi) et effacé à distance en cas de perte ou de vol.

Protéger l’accès à vos données

Votre session ne peut pas être ouverte : c’est déjà une bonne chose.

Malheureusement, un coup de tournevis permet d’accéder physiquement au disque dur qui pourra être lu depuis une autre machine.

Heureusement, des solutions intégrées permettent de chiffrer le disque dur et ainsi le rendre illisible.

Windows

Pour activer cette fonctionnalité sous Windows, il faut une Édition Professionnelle de Windows 8 ou Windows 10.

Cette fonctionnalité s’appelle BitLocker. Elle s’active en faisait un clique droit sur le disque à chiffrer.

Attention : si vous n’avez pas de matériel pour gérer le chiffrage, une alerte vous demandera de modifier la stratégie de protection des données. Pour cela, vous devrez passer par l’éditeur de stratégie du groupe locale (« Modifier la stratégie de groupe »).

OS X

Pour le Mac, allez dans « Préférences Système », puis « Sécurité et confidentialité ». Sélectionnez l’onglet « FileVault » : vous pourrez alors activer le chiffrement de vos données.

Sauvegarder localement

Un disque dur externe de 1 To coûte aujourd’hui moins de 100 € : ce serait dommage de s’en priver.

D’autant que les procédés présentés ont l’avantage de ne pas être contraignants : le processus de sauvegarde est automatisé.

Windows

Branchez votre disque dur externe.

Allez dans « Paramètres », puis « Mise à jour et sécurité ».

Ensuite, allez à la rubrique « Sauvegarde ».

Dès lors, il vous suffit de suivre la procédure en cliquant sur « Ajouter un lecteur ».

OS X

Branchez votre disque dur externe.

Automatiquement, il vous sera proposer de l’utiliser comme sauvegarde Time Machine.

Il vous suffit d’accepter pour que le processus soit automatique.

Sauvegarder à distance

Mieux vaut prévenir que guérir. Parfois, il est bon de stocker ses données à l’extérieur.

Plusieurs outils vont vous être présentés, selon l’usage.

les données sensibles

Souvent, on a plein de mots de passe et autres données sensibles (numéro de CB, etc) que l’on utilise régulièrement.

1Password permet de stocker tous ses mots de passe et autres données sensibles à un seul endroit. L’application chiffre très fortement les données et l’accès est protégé par un mot de passe, évidemment.

Cette application (payante) est disponible sur PC, Mac, Android et iOS.

Les documents

Plusieurs solutions existent pour stocker les documents.

Si vous utilisez Windows et, de surcroit, si vous avez un compte Office 365, optez plutôt pour OneDrive. Présent sur la majorité des plateforme, ce système s’intègre parfaitement dans la suite Office (sur PC, Mac, iOS et Android) et offre un bon rapport qualité / prix.

Si vous souhaitez une solutions plus performante et plus indépendante, DropBox reste un excellent choix.

Si vous préférez l’environnement Apple, iCloud peut aussi faire l’affaire.

Dans tous les cas, pensez à bien protéger l’accès à vos données en amont. Apple, Microsoft et DropBox proposent l’authentification à 2 facteurs. Protégez bien l’accès à vos données et vous n’aurez rien à craindre.

Les codes sources

Si vous êtes développeur, vous aurez certainement besoin de protéger et partager vos codes sources.

Je vous recommande GitHub, qui propose un hébergement sécurisé de vos codes sources (avec authentification à 2 facteurs encore une fois) dans un environnement optimal pour le travail en équipe(s).

Mettre à jour

Pensez à régulièrement mettre à jour votre système. La plupart des mises à jour comblent des failles de sécurité.

C’est un peu de temps à consacrer, mais si c’est fait régulièrement c’est relativement rapide.

Pour conclure

Comme vous pouvez le voir, il n’est pas forcément compliqué de sécuriser – a minima – son environnement de travail numérique.

Également, vous pouvez compléter cette démarche en sécurisant votre environnement mobile.

Un bon niveau de sécurité, des sauvegardes locales et des sauvegardes à distance : c’est protéger votre travail à hauteur de sa valeur. Pensez-y !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s